Introduction

      La durée de vie d'une espèce avant disparition est de l'ordre de dix millions d'années. Sous l'action de l'homme, une espèce disparaît tous les trois ans. Il y a eu six vagues d'extinction, liées à des changements climatiques, des activités volcaniques ou des catastrophes comme la collision d'un astéroïde avec la Terre. La dernière s'est déroulée il y a 65 millions d'années et a vu entre autres la disparition des grands reptiles tels les dinosaures. Nous sommes aujourd'hui confrontés à la sixième vague d'extinction, causée par une espèce vivante, l'Homme. Cette vague d'extinction est très rapide : sous l'action de l'homme, une espèce disparaît tous les trois ans. Lors des vagues d'extinction passées, une espèce disparaissait en moyenne tous les 50 ans, ce qui fait une vitesse d'extinction 15 fois supérieure à ce que la Terre a vu par le passé. Ce taux d'extinction est beaucoup trop supérieur au taux d'extinction naturelle. Ce qui entraine de nombreuses catastrophes : 15 à 37 % de la biodiversité disparaitrait d'ici 2050 à cette allure, entre 13 et 15 millions de foret disparaissent par an, une espèce de poisson est ménacée sur 3 ... Faut-il considérer l'homme comme une espèce dangereuse ou menacée ? Pour repondre a cette problématique nous aborderons d'abord la biodiversité, puis l'homme qui menaçe celle ci et enfin l'utilité de la biodiversité envers l'homme. 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site